Le territoire

Géographie, entités naturelles

Voir l'image en grand
D’une superficie de 1 236 km², le territoire de la Communauté d’Agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse est composé de trois entités géographiques :

  • La plaine de Bresse qui s’étend sur la plus grande partie du territoire, adossée aux premiers contreforts du Jura
  • Les rebords du plateau de la Dombes au sud
  • Les monts du Revermont qui se dressent sur son flanc est.

Cette composition géographique structure la variété des paysages :

  • Le bocage bressan : des étendues vallonnées parsemées de haies, caractéristiques de la trame bocagère
  • Le Revermont et les gorges de l'Ain, au paysage de petite montagne plus accidenté, avec des prairies sèches fragilisées par la déprise agricole
  • La Dombes et ses systèmes d’étangs qui supportent un écosystème riche notamment pour les oiseaux

et les pratiques agricoles riches et variées :

  • Une agriculture diversifiée de polyculture-élevage sur les reliefs plats (Bresse et Dombes) ;
  • Une zone agricole caractérisée par de bonnes terres en fond de vallée et sur le plateau, et des coteaux qui peuvent s’embroussailler sur la partie Bugey. L’activité est concentrée principalement autour de l’élevage bovin et de la viticulture dans la partie Revermont.

En chiffres

  • 1 600 exploitations dont 800 professionnelles
  • 2 000 emplois à temps plein
  • 61 500 ha de terres exploitées, soit 56 % de la superficie du territoire du SCOT

Positionnement stratégique, desserte et vitalité

Voir l'image en grand
Le territoire bénéficie d’une situation géographique et d’un niveau de desserte (infrastructures routières, autoroutières et ferrées) qui lui confère un positionnement stratégique :

  • A l’échelle de l’Europe : au carrefour des grands axes Nord – Méditerranée et Europe – Atlantique ;
  • A l’échelle régionale à une heure des deux grandes métropoles de Lyon et de Genève.

Ce positionnement du territoire est un facteur déterminant qui soutient son attractivité, sa vitalité économique et son dynamisme démographique.

Activités économiques :
Sur le territoire de la CA3B le taux d’activité est de 75,5 %, le taux de chômage de 11,2 % (INSEE 2016). A titre de comparaison, le taux d’activité et le taux de chômage pour la région Auvergne – Rhône-Alpes sont respectivement de 75, 1 % et 12,1 %.
Les 56 400 emplois du territoire sont répartis entre une économie résidentielle dynamique, l’emploi publique bien représenté dans le chef-lieu du département, une industrie encore présente.
Le tissu industriel est diversifié :

  • 82 % des entreprises comptent moins de 10 salariés ;
  • 15 % de l'emploi se situe dans l'industrie ;

 

 

 

Des filières spécifiques offrent des perspectives prometteuses :

  • La filière métallurgie, mécanique et carrosserie industrielle, fortement présente sur le territoire et animée par MECABOURG.
  • La filière Bâtiment et Travaux Publics, 2ème volume d'emplois du territoire avec plus de 3 400 emplois.
  • Un potentiel au niveau des industries agro-alimentaires.
  • Deux filières émergentes : bois-énergie et emballages plastiques agroalimentaires.

Dynamisme démographique :
L’accessibilité du territoire, sa vitalité économique, la qualité de son cadre de vie sont les principaux facteurs de son attractivité et de son dynamisme démographique.
Une population de 132 000 habitants aujourd’hui, qui connait depuis les années 2 000 une augmentation constante de l’ordre de 1% par an. Avec, notamment un taux positif des entrées/sorties (solde migratoire) de 0,6 % par an en moyenne ces dernières années, sa population a augmenté de plus de 12 000 habitants en 10 ans (2006 à 2016).

Données

CA3B

REGION Auvergne - Rhône-Alpes

Population

 

131 727

7 916 889

Variation de population (%)

0,9

0,7

Due au solde naturel (%)

0,3

0,4

Due au solde entrées/sorties (%)

0,6

0,3

Structuration territoriale

Voir l'image en grand
Le territoire est composé d’espaces urbanisés de multiples natures : urbains, périurbains, ruraux. Il propose une structuration urbaine simple et lisible, concentrique : une ville centre (Bourg-en-Bresse) qui rayonne sur l’ensemble du bassin d’emplois et des pôles urbains de moindre importance qui structurent des bassins de vie.

L’agglomération de Bourg-en-Bresse remplit ses fonctions de centralité à l’échelle du territoire :

  • Elle concentre 56 % des emplois ;
  • Elle propose les équipements de niveau supérieur (centre hospitalier, théâtre, université, …) ;
  • Elle accueille une offre commerciale diversifiée pour tous types d’achats ;
  • Elle dispose d’un pôle multi modal de niveau national avec une gare TGV.

Les pôles secondaires permettent, par le niveau de leur offre en équipements, services et commerces de répondre aux besoins quotidiens et hebdomadaires des habitants des espaces ruraux environnants, sans générer de grands déplacements.
Des pôles locaux, plus éparpillés sur le territoire, apportent une première réponse de proximité (école primaire, boulangerie, poste, …) aux besoins du quotidien.

Périmètre et Gouvernance du SCOT

Voir l'image en grand
Le périmètre du SCOT regroupe 74 communes. Il est similaire à celui de la CA3B issu de la fusion de 7 intercommunalités opérée en 2017 :

  • La Communauté d’Agglomération de Bourg-en-Bresse ;
  • La Communauté de Communes de Montrevel-en-Bresse ;
  • La Communauté de Communes de La Vallière ;
  • La Communauté de Communes de Treffort-en-Revermont ;
  • La Communauté de Communes du canton de Coligny ;
  • La Communauté de Communes de Bresse-Dombes-Sud Revermont ;
  • La Communauté de Communes de Saint-Trivier-de-Courtes.

La structure porteuse du SCOT est la CA3B.
Au sein de la CA3B, une instance spécifique est chargée de veiller à la compatibilité des documents d’urbanisme des Communes avec le SCOT et prendre toutes décisions pour l’animation et la mise en œuvre du SCOT : la Commission SCOT, présidée par Jean-Luc LUEZ, vice-président délégué au projet de territoire et à la stratégie territoriale